Be One Too !

Bienvenue sur notre site!

Be One Too ! accompagne depuis plus de 20 ans les entreprises, les hommes et les équipes à conduire les changements et à relever les défis de demain, à travers le développement de leurs performances individuelles et collectives et de leur épanouissement.

Lire article en entier

Relevez les défis du confinement

Nous traversons une période inédite, une période de crise avec son lot de surprises, de difficultés, de peurs et d’opportunités aussi.

Ce confinement soulève de nombreuses interrogations sur les sujets qui sont au cœur du métier de Be One Too! comme le management, le leadership, le développement personnel… Il interroge aussi le SENS de nos vies, le sens du travail et de la famille et notamment la course à la performance de nos sociétés mondialisées…

Comment passer ce cap et quelle inspiration pour créer demain ?

Pour vous aider à passer ce cap, j’ai souhaité vous transmettre quelques conseils qui je l’espère vous seront utiles :

 Rituels, discipline et action

Nous sortons contraints et forcés de notre zone de confort ; nos habitudes sont modifiées et c’est perturbant.

Qu’à cela ne tienne : créez de nouveaux repères.

Faites des listes de choses à faire, des « small wins » :
« ce que je tiens absolument à avoir fait quand nous serons sortis du confinement.»

  • créez-vous des rituels pour vous mais aussi avec votre équipe (le daily stand up est très apprécié en ce moment)
  • faites-vous des plannings quotidiens,
  • rangez vos armoires et/ou classez vos mails …

Et surtout prenez soin de vous « tête/cœur/corps » :
mangez équilibré, faites du sport pour sécréter des endorphines(les cours par internet foisonnent), véritable euphorisant et stimulant naturel.
Certains (re)découvriront le yoga, la méditation…le jardinage pour les plus chanceux

Mais si vous ne le faites pas rien n’est perdu ; ayez de la compassion pour vous-même !

 Gardez le lien social

Ce n’est pas parce que vous êtes confinés que vous êtes seuls.

  • Chouchoutez votre famille ; restez connectés avec vos amis. Dans les situations émotionnellement compliquées, ils constituent un ancrage, une source de bienveillance et de réassurance positive.
  • Appelez vos clients ; simplement pour prendre de leurs nouvelles
  • Réunissez votre équipe régulièrement (les outils de management à distance sont à découvrir, préférez ceux en open source gratuits et sécurisés
  • Prévoyez aussi des rendez-vous individuels avec les membres de votre équipe ; plus que jamais les collaborateurs ont besoin de signes de reconnaissance

Ces échanges seront riches, ils vous feront du bien à titre personnel et contribueront à renforcer les liens. Rien de tel pour souder une équipe que de lui faire relever un défi collectif, de faire face ensemble…

Et pourquoi pas un quiz collectif par semaine, un concours des photos les plus sympas du confinement, des plus jolis dessins d’enfant, un moment de convivialité virtuel… ?

A vous d’inventer !

 Affirmez votre leadership et lâchez prise

Plus que jamais votre famille, vos collaborateurs ont besoin d’un leader, de quelqu’un qui va prendre les décisions, qui leur montrera que le bateau a toujours un capitaine.

Côté boulot, l’inattendu c’est de travailler avec ses enfants, qui eux aussi cherchent leur place. Alors si les bambins passent leur tête lors d’une vision conférence professionnelle, pourquoi pas !

Vigilance à ne pas (se) mettre en burnout du télétravail. Respectez et faites respecter des bonnes pauses personnelles et des bons week-ends.

Côté famille, dans votre rôle de parents, pensez au leadership « en alternance » et à mettre en place le Conseil de famille où tout le monde s’exprime, petits et grands. Ce sont des bons conseils du Dr Robert Neuburger, psychiatre et thérapeute familial, pour éviter les conflits…  (Les territoires de l’intime / chez Odile Jacob)

 Donnez du sens

Cette période est porteuse de réflexion. Celle-ci peut être tant personnelle que professionnelle. La réflexion vous aidera à faire face à titre personnel, à vaincre vos peurs, à affronter les moments de vide, à trouver un sens à votre action.

Pour votre équipe, ce sens est plus que jamais rassurant et stimulant.

Cette introspection va vous permettre de vous évader et d’imaginer les ressources qui aideront à la résilience pour être prêt lorsque nous sortirons de tout cela.

A vous de jouer !


______

J’ai 3 questions pour vous :

  • Quels sont les enseignements et les bonnes surprises de ce confinement ?
  • Quelles sont les convictions qui ont bougé ?
  • Qu’est-ce que vous souhaiteriez que l’entreprise fasse changer dans son modèle, en sortant du confinement ?

Merci de vos réponses sur beonetoo@icloud.com

Be One Too ! et ses partenaires restent au plus près de leurs clients, à l’écoute mais aussi pour échanger sur ce que nous vivons, partager, réfléchir ensemble, imaginer et dessiner le futur…. Nous restons à votre écoute.

EN MEME TEMPS TOUS LES JOURS NOS EMOTIONS BOUGENT… ALORS SURTOUT PRENEZ SOIN DE VOUS ET DE VOS PROCHES !

 

Lire article en entier
Cohesion d'équipe et création graphique

Renforcer la cohésion d’équipe par la création graphique

Be One Too! accompagne les équipes pour définir leur stratégie, pour mieux travailler ensemble et pour développer leurs performances.

CRÉATIVITÉ ET COACHING D’ÉQUIPE

Une expérience récente avec une organisation humanitaire est une belle illustration de l’intérêt d’animer ce travail autour d’une création artistique.

Be one Too! a été sollicité par une association humanitaire de renom pour apporter du sens et de la cohésion à l’un de ses Pôles régionaux…

EN SAVOIR PLUS

Lire article en entier

Quand Be One Too! parle de coaching dans la Tribune

J’ai été sollicitée par La Tribune pour parler de ma passion : mon métier de coach.

J’ai le plaisir de vous adresser la vidéo de cette interview qui donne un aperçu de l’intérêt du coaching en entreprise.

Vous y trouverez certainement des élans que je vous ai présentés ou que nous avons peut-être déjà partagés. Vous y trouverez aussi des mots pour en parler autour de vous.

Lire article en entier
Jeu paradoxal

Vous avez dit transversalité ?

« Comment faire vivre la transversalité entre nos services, nos départements, nos filiales ? »
C’est une question qui nous est posée tous les jours par les entreprises dans notre métier de coach.

Zoom sur le « jeu paradoxal », une approche originale proposée par Be One Too !

Un de nos clients, un bailleur social filiale d’un grand groupe, souhaite développer la transversalité entre ses différents services afin de mobiliser toutes les expertises au service du client. Nous lui proposons une intervention systémique, stratégique et paradoxale.

L’enjeu de l’entreprise :

Développer les pratiques de « transversalité », de « co-responsabilité » et de « coopération » dans le management intermédiaire. Décloisonner les services, pousser au maximum les synergies entre les métiers, entre les équipes, et développer une communication « gagnante- gagnante » entre les personnes.

La réponse de Be One Too !

Be One Too ! a réuni sur une journée 30 managers, l’encadrement de l’entreprise, pour réfléchir à la transversalité.
Nous avons organisé un jeu destiné à leur faire expérimenter les enjeux de la transversalité et de la coopération à travers une expérience ludique de 2 heures.

Concrètement, le groupe est réparti en équipes de façon aléatoire.
A partir d’une consigne, les différentes équipes doivent ensuite créer leur équipe et se distinguer, décrire et organiser un projet.

Le côté paradoxal de ce jeu est que chacun doit développer un mode de pensée « monomaniaque » durant le temps de l’exercice.
Par exemple, certains ne doivent penser qu’en termes d’écologie, d’autres ne pensent qu’à la sécurité, d’autres encore ont une approche exclusivement sociale ou centrée sur le développement du commerce…

Les coachs veillent à ce que chaque membre de l’équipe, chaque pensée, chaque réalisation, chaque évaluation soit bien en accord avec la « monomanie » officielle du groupe.

L’animateur interroge ensuite les groupes qui doivent définir comment ils sauront qu’ils ont raison et comment ils sauront qu’ils se sont trompés.
La réponse est alors : « Nous devons communiquer et sortir des silos ! ».

Plutôt que dire aux collaborateurs « Vous devez communiquer ! », nous les avons invités à faire l’inverse : « vivre en silo », en se distinguant des autres.
A la fin de cette dernière séquence de jeu, les équipes font l’expérience qu’elles doivent tenir compte des autres acteurs.

Le résultat :

Le résultat est ensuite analysé dans le cadre d’un débriefing qui donne lieu à des échanges sur les liens entre l’exercice et la vie au sein de l’entreprise.

La métaphore associée au paradoxe permet une prise de conscience qui touche l’expérience émotionnelle et non uniquement le rationnel… et qui permet de changer « sa vision du monde ».

Ce jeu métaphorique et paradoxal se prolonge l’après-midi par quelques ateliers sur l’élaboration de processus essentiels à la bonne conduite de leurs opérations, en développant la transversalité.
Be One Too a élaboré cet atelier en s’appuyant sur des situations concrètes vécues par les clients. Les 6 équipes de personnes qui exercent des métiers différents au sein de l’entreprise ont ainsi co-construit et proposé des solutions sous forme de processus.

L’œil du coach :

Il est intéressant d’utiliser la métaphore et le paradoxe pour conduire des changements profonds.

En effet, le paradoxe permet de plonger les participants dans le problème pour déclencher chez eux une envie d’en sortir.

L’approche systémique paradoxale, qui nous vient de l’Ecole de Palo Alto, fondée par Paul Waclawicz est un accélérateur efficace de transformations.
Lorsque nous cherchons à changer nous sommes souvent poussés (sans nous en rendre compte) à faire « encore plus de la même chose… »
L’intervention systémique brève paradoxale que Cécile Epron* pratique aussi bien en coaching individuel qu’en coaching d’équipe, amène à sortir des tentatives de solutions inefficaces.

 

*Cécile EPRON est diplômée d’un cycle 3 de l’Intervention systémique, stratégique et paradoxale à l’Ecole du Paradoxe de Paris

Lire article en entier
larrenduche

Entreprises libérées et agiles. Comment Be One Too les accompagne pour favoriser le bien être au travail.

Be One Too – Témoignage Christophe Larrenduche, directeur général de Sagarmatha « The best place to work »

Sagarmatha est une agence de communication événementielle située à Lyon et à Paris. Elle existe depuis 25 ans et emploie 45 personnes. Très engagé pour développer le bien être de ses équipes, Christophe Larrenduche, son directeur général, a souhaité les initier au concept des « conversations courageuses » avec Be One Too. Il témoigne. Interview.

Quel est votre contexte RH et qu’est-ce qui vous a conduit à former vos collaborateurs aux conversations courageuses ?

Ch L : Le « WHY » de Sagarmatha est de mettre l’humain au cœur de la communication événementielle des entreprises. Notre vision s’incarne dans notre signature « START WITH PEOPLE », qui résume nos convictions.
Nous sommes convaincus que ce sont les hommes et les femmes qui font la différence.
Pour cette raison, nous apportons une attention forte au capital humain et nous faisons en sorte que les gens soient motivés et engagés.

Notre devise : « les salariés d’abord ». Si l’on s’occupe bien de l’interne, les équipes s’occuperont bien des clients.
Nous sommes vigilants à l’ambiance, au plaisir de travailler, à l’esprit d’équipe. Autant d’éléments qui sont la clef de notre succès économique.

Régulièrement nous réalisons des enquêtes internes pour savoir comment se sentent les gens au sein de Sagarmatha.
Notre entreprise est florissante, les équipes sont très engagées, notamment dans les périodes de très forte activité. Les collaborateurs passent énormément de temps ensemble. Nous avions développé une très grande solidarité. Cependant, il arrive encore que les personnes aient du mal à se dire les choses et que des non-dits s’accumulent.
Ce point est ressorti de l’une de nos enquêtes internes. Les gens n’arrivaient pas à dire aux autres certaines choses par peur de les vexer, de les blesser ou tout simplement par gêne vis-à-vis des autres, ils n’osaient pas dire qu’ils avaient trop de travail.

Ces non-dits peuvent avoir des effets pervers. En effet, pour conserver une bonne ambiance, il faut que les gens se parlent, puissent se dire les choses de manière simple, sans que cela soit pris personnellement.
Le fait que tout le monde soit sensibilisé et dispose des clefs pour avoir ce type de conversation représente ainsi un enjeu stratégique. Le séminaire sur les conversations courageuses proposé par Cécile Epron répondait parfaitement à notre problématique.

Comment l’atelier se déroule-t-il concrètement et quels bénéfices en avez-vous retirés ?

Nous avons organisé 5 ateliers avec des équipes mixtes de personnes de Paris et de Lyon.

Concrètement, l’atelier démarre par une préparation individuelle : chacun réfléchit à une situation concrète dans laquelle il aurait besoin d’avoir une conversation courageuse. L’atelier se déroule ensuite au cours d’une journée qui alterne apports théoriques et mises en situation par des jeux de rôles.
Les collaborateurs ont touché du doigt des principes essentiels comme le fait que l’on peut vite tomber dans l’accusation lorsque l’on essaye d’avoir une conversation courageuse.
La formation a permis de donner les clefs pour conduire ces conversations et permettre aux collaborateurs de Sagarmatha de gagner en assertivité.

Le résultat s’est avéré très puissant en termes de communication interne. Aujourd’hui, les membres de l’équipe ont régulièrement des « conversations courageuses ». Cette pratique est totalement intégrée dans notre culture interne. Elle dépasse le cadre interne et s’applique également aux relations clients, partenaires…

Notre objectif est atteint, il y a beaucoup moins de non-dits et plus de performance.

L’attention que nous portons aux personnes au sein de notre entreprise nous a donné l’idée de participer au concours « Great place to work ».
Ce concours détermine dans quelle mesure les participants sont des entreprises où il fait bon vivre. Nous avons eu la satisfaction d’être labellisés et de faire parti du top five des entreprises où il fait bon vivre.
Le jury s’appuie sur une enquête auprès des salariés et sur une analyse des actions réelles mises en place par l’entreprise. L’atelier sur les « conversations courageuses » est probablement l’un des éléments originaux de notre dispositif RH qui a pu contribuer à cette récompense.

 

Prochain séminaire sur les conversations courageuses le 6 juillet 2017 à Paris >>> Voir le programme.

Lire article en entier
Be One Too • Intelligence Emotionnelle au service du collectif

L’intelligence émotionnelle au service du collectif

COMMENT GAGNER EN PUISSANCE ET RÉUSSIR COLLECTIVEMENT GRÂCE À L’INTELLIGENCE DES ÉMOTIONS ?
Cécile Epron et Isabelle Saint-Macary – coaches certifiées en Intelligence Émotionnelle – vous proposent de vivre une journée riche en émotions, pour comprendre l’Intelligence Émotionnelle, savoir à quoi elle sert et comment la développer en groupe ou en équipe.
Face aux grandes transformations, mutations, réorganisations, et à la pression du temps qui nous pousse à l’immédiateté… posons-nous au regard de l’Intelligence Emotionnelle pour explorer la relation à soi, aux autres et enrichir le travail en équipe.

EN SAVOIR PLUS

Lire article en entier
Le leadership un art de vivre

Le leadership, un nouvel art de vivre !


Exemple d’un parcours innovant pour développer les « talent managers »

Be One Too ! accompagne régulièrement les cadres à potentiel de ses clients. Cet accompagnement peut prendre la forme d’un parcours qui dure un an et qui mixe du coaching individuel et du coaching d’équipe autour des défis stratégiques de l’entreprise.

L’enjeu est le suivant :

Notre client souhaite renforcer la capacité de ses managers de haut niveau à donner du sens et à passer « de manager à leader », en cohérence avec les valeurs de l’entreprise. Cette réflexion s’inscrit dans le cadre d’une transformation de ses métiers et s’accompagne d’une orientation client forte.

La réponse de Be One Too ! :

Be One Too ! a co-construit un parcours innovant et impliquant en 11 étapes, qui alterne des séances d’entretien individuel, des séances collectives et des ateliers de co-développement en demi groupes.

Pour donner du sens à ce parcours et qu’il s’inscrive concrètement dans les enjeux de l’entreprise, Be One Too ! propose d’élaborer un contrat de changement avec le cadre supérieur -le participant-, son hiérarchique et le coach de Be One Too !. Ils partageront ainsi des indicateurs de succès individuels de ce parcours.

Le parcours se poursuit ensuite par des journées collectives, qui portent à la fois sur des sujets du leadership (« Outils du coaching et attitude coach », «Les Conversations Courageuses » … »et sur des thématiques liées à la transformation en cours au sein de l’entreprise.

Les ateliers de co-développement constituent un moment fort du parcours et permettent d’ancrer les notions de co-responsabilité, d’entraide et de réseau.

A la fin, des entretiens individuels permettent de clôturer le parcours et de reboucler sur les objectifs définis au départ avec le hiérarchique.

Dès le début une très forte identité est donnée au groupe qui est organisé en « promotion ». Au cours d’une cérémonie de clôture, la promotion est labellisée et passe le relai à la suivante.

Résultats :

Une somme d’individus, cadres supérieurs issus de métiers différents, qui se transforme en une équipe soudée et prête à relever les défis futurs et à devenir des acteurs-clefs du changement.

Il se crée une très forte cohésion dans le groupe. Des nouvelles promotions sont ouvertes chaque année qui contribuent ainsi à aligner un grand nombre de cadres à potentiel sur la stratégie du groupe et renforcent la fierté d’appartenance…et l’envie d’aller toujours plus loin !

L’œil du coach créateur du concept :

Le concept de « parcours tremplin » élitiste tel qu’il est formalisé est très impliquant pour tous les acteurs du système.

L’élaboration avec la Direction RH est essentielle et la présence et implication du manager hiérarchique en début et en fin du parcours, contribuent à valoriser les acteurs et à donner du sens.

L’alternance de coaching individuel et collectif permet de renforcer la dynamique de l’ensemble. Le leadership, un nouvel art de vivre !

Le leadership un art de vivre

Un exemple de ce parcours : la cérémonie de labellisation des promotions du Parcours « Dirigeants du Service » qui s’adressent chaque année aux 12 TALENT MANAGERS de VOYAGES SNCF. Ici entourés de à droite Rachel PICARD, Directrice de SNCF Voyages et à gauche Valérie SEGUY, DRH.

Lire article en entier

Inventer son leadership créatif !

Ou comment impulser l’innovation dans ses projets au service de la performance individuelle et collective…

Exemple d’un parcours innovant pour développer les «talents»

Be One Too ! accompagne régulièrement les cadres et dirigeants à potentiel de ses clients. Nombreux sont ceux qui souhaitent développer leurs équipes et faire avancer leurs projets de façon innovante.  Pour eux, Be One Too ! met l’innovation au service de la progression individuelle et collective. Aperçu.

L’enjeu :

Oser tenter du nouveau (nouvelle posture, nouvelle pratique, nouveaux processus…).
Donner de l’ouverture, de la souplesse, et de l’authenticité aux dirigeants.

La réponse de Be One Too !

Be One Too ! traite le sujet en une journée autour de 2 temps forts :

  • Une séquence sur la créativité et l’innovation
  • Une séquence sur le « courage ».

Ce séminaire à la fois très opérationnel, ludique et constructif tire sa richesse de l’échange entre managers qui peuvent être confrontés aux mêmes situations, bien qu’issus de métiers et de fonctions différents.

Dans la première partie de ce séminaire, Be One Too ! donne aux participants un outil simple pour challenger leurs habitudes.
Ils découvrent les clefs pour dépasser le « non ce n’est pas possible », pour transformer le « oui mais » en « oui et ».
Ils découvrent l’intérêt de sortir du cadre et de transgresser leurs représentations habituelles.
Un maître mot de cette séquence : l’innovation n’est pertinente que si elle apporte du progrès !

La seconde partie sur le courage est tout aussi riche et impliquante.
Be One Too ! fait prendre conscience aux participants que le manque de courage constitue un frein important au changement.
En effet, il est souvent plus sécurisant de rester dans sa zone de confort. L’inconnu déstabilise et suscite souvent l’inquiétude et la crainte de ne pas réussir. En ce sens, il peut être inhibiteur.

Pour illustrer ce principe et le faire vivre aux participants, notre coach utilise les techniques théâtrales. Chacun se met en scène, va puiser dans ses ressources sa capacité à lâcher prise et à oser.

Cette mise en situation challengeante montre aux managers qu’ils peuvent de nouveau agir, qu’ils ont en eux les ressources pour transformer leurs freins en succès.

Ils ont monté une marche sur l’échelle du « Oser »

Résultat :

A la fin de la journée, chacun repart avec son profil individuel de leader créatif.
Chacun a intégré que la créativité s’organise et qu’elle peut s’appliquer dans le cadre de son management d’équipe mais aussi dans tout nouveau projet.

Chacun mesure l’importance de sortir des sentiers battus et de changer ses habitudes pour avancer. Les participants sortent boostés et motivés.

L’œil du coach créateur du concept :

Cette expérience est impressionnante. Elle fait la démonstration qu’en une journée à la fois ludique et opérationnelle, chacun peut mettre du nouveau et de l’authenticité dans sa vie de leader.
Trouver sa propre forme de leadership créatif dans une dynamique de progrès, n’est-ce pas le souhait de tout manager ?

Lire article en entier
challenge marshmallow

Le challenge Marshmallows


ou comment utiliser la créativité comme alliée stratégique d’un coaching d’équipe

Nous avons récemment organisé avec succès un séminaire de cohésion sur le thème “Alignement – Anticipation – Action” pour la filiale d’une grande entreprise, que nous accompagnons depuis plus d’un an, d’abord dans la constitution d’une nouvelle forme de gouvernance, puis dans la construction de sa vision et de ses axes prioritaires.

L’enjeu du séminaire est le suivant :

L’équipe de direction élargie (20 personnes), désormais soudée autour d’une vision commune et d’objectifs partagés, a besoin de trouver les ressorts pour mettre en œuvre son plan stratégique et se mettre en action.

Le défi à relever par le client est formulé de la façon suivante : « arrêtons de réfléchir, passons à l’acte ».

La réponse de Be One Too :

Dans les deux jours d’animation Be One Too a proposé un Challenge Marshmallows.

Dans le cadre de ce Challenge, l’exercice consiste à demander à des groupes de 5 personnes de fabriquer la construction la plus haute et solide à partir de spaghetti, de ficelle, de scotch et d’un Marshmallow, le tout dans un laps de temps contraint (18 mn).

L’opération n’est pas si simple qu’il n’y paraît. Elle nécessite de la réflexion, une bonne appréhension des ressources et des risques et une visualisation de la construction finale.

Deux sortes d’attitude sont observées face à ce challenge :

  • ceux qui vont passer les trois quarts du temps à imaginer ce qu’ils vont faire ; avec souvent une perception trompée par la réalité,
  • ceux qui se lancent tout de suite et apprécient la réalité des contraintes et des risques chemin faisant ; et qui ont plus de chances de réussir.

Au-delà du gagnant et des perdants, les participants tirent plusieurs enseignements clés de cette expérience :

  • les risques ne sont pas toujours là où on les attend,
  • pour avancer, il faut accepter tous les changements possibles et y compris de faire marche arrière,
  • le succès n’arrive que si l’on accepte de se remettre en question au fur et à mesure, si l’on fait des essais pour voir ce qui fonctionne,
  • en une phrase comme le dit Antonio Machado : « Le chemin se fait en marchant ».

Résultats :

Concrètement, à l’issue des deux jours, le Codir a décrit les premières actions concrètes qu’il allait mettre en place avec les équipes de chacun de ses membres. L’équipe a dépassé ses freins, a pris conscience de ses ressources et de sa capacité à passer à l’action.

Depuis, le Club des 14 est devenu le comité stratégique.

L’œil du coach :

La métaphore du jeu a un impact souvent plus efficace que les mots pour déclencher le changement. Le rire et l’euphorie dans laquelle se déroule le jeu soudent positivement les participants.

 

challenge marshmallow

challenge marshmallow

Lire article en entier